Tous savoir sur le vélo Electrique

Bien choisir:

Tous d’abord il est important de bien définir quel type de vélo AE vous convient le mieux. Votre choix doit être en accord avec votre utilisation, s’il vous faut  un vélo AE pour aller chercher le pain le dimanche matin inutile de s’intéresser à un VTT ou à un Vélo de route ultra léger, un vélo de ville sans une grande puissance ni une grande autonomie vous sera suffisante.

Type de vélo AE

Vélo de ville:

velo de ville electrique

Le vélo électrique conçu pour un usage urbain est sans doute le type de VAE le plus répandu en Europe et qui a le plus d’ancienneté par rapport à ses homologues. L’utilisation était au départ très contrastée selon les villes et les régions, mais il devient maintenant une constante du milieu urbain, en particulier dans les grandes métropoles, et continue à se développer à grande vitesse. Son usage est plébiscité par les collectivités qui encouragent les cyclistes à franchir le pas grâce aux aides à l’achat proposée dans de nombreuses régions. Les principales caractéristiques du vélo électrique urbain sont le confort, une assistance électrique performante pour réaliser ses trajets avec un moindre effort, ainsi que des équipements permettant un minimum d’entretien.

VTT AE:

vtt-electrique-

Les VTT AE sont avant tout des VTT : tout, dans leur géométrie de cadre et le choix des composants en font des vélos exceptionnels en pleine nature. Il est pourvu d’un discret moteur électrique aux performances exceptionnelles. C’est ainsi que les plus hauts sommets et les pistes les plus engagées se mettent à la portée de tous pour plus de plaisir. Que l’on soit néophyte, VTTiste occasionnel ou sportif chevronné, tous les pratiquants trouveront un avantage à l’assistance électrique sur un VTT. Pour certains, ce sera une aide qui permet simplement de parcourir et de gravir ce qui n’était envisageable sans une condition physique minimum. Pour d’autres, c’est un nouveau moyen de dépasser ses limites, toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus haut. Dans les deux cas cela a permis de démocratiser une discipline élitiste par ses contraintes physiques.

Velo route AE:

velo route elctrique

Le vélo de route ou vélo de course peut être perçu comme élitiste, un peu exclusif dans sa pratique du fait du temps qu’il demande pour s’entraîner et de l’effort demandé. Les motivations des cyclistes peuvent être très différentes mais l’enjeu est le même : relever des défis (personnels ou collectifs) de distance ou de relief. Le VAE de route permet à un peloton de garder la même cadence sans que les cyclistes les moins expérimentés se laissent distancer, ou encore de découvrir les joies et les sensations de gravir un col pour certains. Pour cela, encore faut-il savoir bien utiliser l’assistance : quelques conseils permettent d’optimiser aisément l’aide fournie par la motorisation.

La puissance
La batterie donne au vélo son autonomie et sa puissance. La performance de la batterie est exprimée par la combinaison de sa tension exprimée en Volt (V) et de sa capacité exprimée en Ampère-Heure (Ah).

Pour simplifier les choses plus vous avez de tension (V), plus vous aurez l’impression de puissance. Plus vous avez d’ampère-heure (Ah), plus vous aurez d’autonomie.

L’autonomie en Ah du vélo peut être comparée à la taille du réservoir d’une voiture. Si vous évoluez dans un milieu vallonné vous choisirez une batterie affichant un minimum de 36V. En terrain plat une tension de 24V sera suffisante mais vous devrez « aider » le vélo en montée.

L’autonomie du vélo est fonction de sa capacité en Ah, nous vous conseillons un minimum de 8Ah si vous devez effectuer des trajets de plus de 25 Kms et avoir un peu de marge. Le poids du vélo et du conducteur, le mode d’assistance au pédalage choisi, le type de route et bien d’autres critères influent énormément sur l’autonomie du velo electrique. Au final les constructeurs donnent des fourchettes d’autonomie qui sont indiquées sur notre site dans les caractéristiques et signalées par une icone sur le site. En ce qui concerne la puissance réelle du vélo, tous les vélos à assistance électrique sont limités en Europe à 250W.

La baterie:

C’est l’un des éléments les plus importants d’un vélo électrique. Vous devez analyser deux aspects : quel est le fabricant de la batterie et quelles sont ses caractéristiques techniques.
Fabricant : il en existe un grand nombre. Vous devez préférer les grands noms : Samsung, Sony, Tranzx qui ont une expérience reconnue dans la fabrication des batteries pour vélos électriques. Certaines batteries sont diffusées sous des marques peu connues mais qui utilisent des composants de Samsung. Ces batteries seront certainement de bonne qualité également mais si possible, choisissez une batterie en provenance directe de Samsung ou Sony.

• Caractéristiques :

Types de batterie : il y en a plusieurs (au plomb, ou lithium –ion….). De nos jours, toutes les batteries pour vélos électriques sont du type lithium-ion car c’est la technologie la plus récente, la plus fiable et la plus performante. Les batteries de ce type sont moins lourdes, n’ont pas d’effet mémoire, peuvent se recharger entre 600 et 1200 fois et une fois usées, elles se recyclent bien.
Performance de la batterie : elle dépend de deux facteurs. La tension exprimée en volts (V) et la capacité exprimée en ampères/heure (A/h). Il existe plusieurs tensions mais la plus fréquente aujourd’hui est 36 volts pour les vélos électriques. Ensuite la capacité peut varier entre 8 Ah et 15 Ah et c’est ce dernier paramètre qui aura un impact important sur l’autonomie du vélo électrique : plus le nombre d’ampère/heure sera élevé, plus le nombre de kilomètres que vous pourrez faire sans recharger la batterie sera important. Exemples : avec une batterie de 36 V et 8 Ah vous pourrez rouler en moyenne environ 30 km. Avec une batterie de 15 Ah vous pourrez parcourir jusqu’à 80 km environ toutes choses étant égales par ailleurs car en dehors des caractéristiques de la batterie, certains autres facteurs ont une influence sur l’autonomie : le poids de la personne transportée, la vitesse du vent, le type de parcours (terrain plat ou côtes), la puissance du moteur, le respect des modalités d’entretien de la batterie et le niveau d’assistance utilisé.

Chargement : la batterie se charge grâce à une simple prise de courant. Contrairement à certaines croyances, la batterie ne se recharge pas en pédalant ou dans les descentes ! Même si vous n’utilisez pas souvent votre vélo, il faut recharger régulièrement la batterie (une fois par mois) car une batterie non chargée s’use vite.

Type d’aide au pédalage
Il existe deux types d’assistance qui sont définis par la nature des capteurs qui mettent en action le moteur :
• Le capteur de rotation : le moteur se met en marche dès que vous pédalez et s’arrête dès que vous ne pédalez plus. C’est le plus simple.
• Le capteur de couple (ou de pression) : il mesure la pression que vous exercez sur les pédales : plus vous poussez sur les pédales, plus l’aide procurée par le moteur devient importante. Ainsi, vous pouvez monter une côte plus facilement car le vélo connait le niveau de difficulté dans lequel vous vous trouvez et ajuste donc le niveau d’aide du moteur en conséquence. Ce type de capteur a donc des avantages : il assure une meilleure réactivité du fonctionnement moteur et une consommation plus faible d’énergie. Toutefois, c’est un composant plus cher et il équipe généralement les vélos plus haut de gamme.
Dans l’un ou l’autre cas, l’utilisateur pourra disposer de plusieurs niveaux d’assistance qu’il pourra régler grâce à la console fixée au guidon (exemple : mode d’assistance éco, moyen, ou maxi ou 1, 2 3 selon les fabricants).

Moteur :

Le moteur d’un vélo électrique est le cœur de l’assistance apportée au cycliste. Il est en charge de créer et de transmettre l’assistance nécessaire pour faire avancer le vélo. Ou est-il positionné sur le vélo ? Mais comment fonctionne t’il ? Détaillons ce nouveau critère de choix d’un VAE.

Le moteur d’un vélo électrique peut être positionné à trois endroits différents :

dans le pédalier
dans le moyeu de la roue avant,
dans le moyeu de la roue arrière.
Cette position est un critére a prendre en compte dans votre réflexion avant l’achat d’un VAE.

Un moteur situé dans le pédalier est équipé de plusieurs capteurs, ceci afin d’éviter les à-coups de l’assistance. Le ressenti utilisateur se rapproche des sensations éprouvées sur un vélo classique, le centre de gravité correspondant du coup au centre du vélo.  La mécanique plus complexe induite par un moteur placé dans le pédalier augmente le prix global.

Le moteur d’un vélo électrique placé dans la roue avant ou la roue arrière est plus linéaire. Si l’assistance électrique peut  paraître saccadée, vous ne sentirez par contre aucune différence de puissance entre les poussées. Il y a peu de différence entre avoir le moteur dans la roue avant ou dans la roue arrière, si ce n’est qu’à l’avant, le vélo peut parfois manquer d’adhérence sur terrain instable. Sur goudron ou sol dur, la différence ne se fait pas sentir. La décision de positionner le moteur d’un vélo électrique dans la roue avant plutôt qu’à l’arrière tient généralement à celle d’avoir un moyeu arrière à vitesses intégrées.

Composition du moteur d’un vélo électrique
Le moteur est composé :

d’une partie électronique,
d’une partie mécanique.
L’électronique du moteur d’un vélo électrique contient le programme gérant les différentes données envoyées par les capteurs placés sur le vélo (capteur de vitesse, de couple, de cadence) ainsi que par le sélecteur de mode d’assistance choisi par le cycliste.

La seconde face du moteur rassemble les éléments qui vont distribuer l’assistance de manière mécanique.

Selon son positionnement, le moteur d’un vélo électrique aura forcément une forme et un fonctionnement particuliers. Si le moteur est situé dans le moyeu d’une roue, les engrenages alimentés par l’électricité de la batterie actionneront l’axe de la roue, la poussée de la roue entraînant la dynamique du vélo.

Si le moteur est situé dans le pédalier, les engrenages alimentés par l’électricité de la batterie actionneront le pédalier, entraînant le mouvement du vélo par une traction de la chaîne.

Bien entendu, la qualité des capteurs et de l’électronique ont une influence prépondérante sur la précision avec laquelle l’assistance es distribuée.

Rétribution de l’assistance par le moteur d’un vélo électrique
Si le moteur d’un vélo électrique est disposé dans le moyeu d’une roue, celui-ci engendre des poussées en fonction des informations recueillies :

La vitesse du vélo,
L’action sur les pédales,
Le mode d’assistance choisi.
Si le moteur d’un vélo électrique est disposé dans le pédalier, les données recueillies par les capteurs permettent de calculer les impulsions électriques qui actionnent l’axe central. Celui-ci entraîne à son tour la couronne où se trouve la chaîne.

Ces données sont  :

La vitesse de rotation du pédalier,
La vitesse du vélo,
La force développée par le cycliste,
Le mode d’assistance sélectionné.
La puissance du moteur et la vitesse du vélo
Il existe deux catégories de puissances nominales : 250W et 350W.

Ces niveaux sont atteints à vitesse de croisière, mais sont largement dépasser lors de l’accélération.

Les vélos dont le moteur dispense une puissance de 250W sont catégorisés comme des vélos à assistance électrique. Leur vitesse maximale légale d’assistance est de 25 km/h. Le moteur se coupe au delà.

Les engins dont le moteur dispense une puissance de 350W entrent par contre dans la catégorie des cyclomoteurs et leur vitesse maximale d’assistance est de 45 km/h. Ils doivent respecter la législation propre à cette catégorie. Ils ne sont par exemple pas autorisés à circuler sur les pistes cyclables.

Ainsi, les moteurs de vélos à assistance électrique se différencient par leur mécanique, leur mode de fonctionnement, la puissance dégagée et la gestion électronique. La durée de vie moyenne d’un moteur est de 10 000 heures hors pièces d’usure. Celles-ci, comme par exemple les roulements, s’usent différemment selon leur utilisation.

Pour conclure:

Vous avez en votre disposition toute les informations nécessaire pour faire le bon choix de vélo AE. Bien entendu au plus vous serez exigeants sur les caractéristique, plus le prix sera élevé. Mais même si le prix moyen d’un vélo AE paré élevé, le plaisir d’être assisté au pédalage et la pratique de ces vélos ne vous décevrons pas.

Catégories: vélo électrique

2 commentaires »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s